Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, ABCDENT utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.J'accepte En savoir plus

Show
08 Décembre 2016

SNIF : 10 ans déjà !!!
Le SNIF pourrait changer votre exercice. Ne passez pas à côté !!


SNIF - Symposium National d'Implantologie au Féminin
Paris

A partir de 90,00 €
Show
Date
Jeudi 08 Décembre 2016
08h30 - 19h00
Lieu de l'événement
  • Les Salons Hoche
  • 9 Avenue Hoche
  • 75008 Paris
  • France
Voir sur Google Maps
Site web de l'événement
Type d'événement : Congrès et Travaux Pratiques

MATIN : Conférences, Salle Plénière

Président de Séance : Georges Khoury

APRES-MIDI: Master-Class ou Workshop  
Séance 1 à 8 au choix de 14h30 à 16h00 Séance A à G au choix de 16h30 à 18h00

Vidéos

Toute la programmation

Jeudi 08 Décembre 2016

Accueil et petit-déjeuner

Dents ou Implants : évolution des critères de décision

Assainir le parodonte avant tout ?

La maladie parodontale est une pathologie infectieuse qui se traduit cliniquement par une réaction inflammatoire destructrice des tissus de soutien dentaire. Le dépistage et l'identification de la pathologie (classification AAP de 1999) doit s'accompagner d'une évaluation précise du profil du patient en fonction des facteurs de risque systémiques et environnementaux, de façon à proposer une prise en charge plus personnalisée de sa pathologie.
En vue d’un traitement implantaire, quelle est notre approche face à une pathologie parodontale terminale? L’avulsion d’une dent peut-elle être considérée comme un assainissement ? A quel moment et comment doit-on mettre en place le traitement étiologique ? Quelle est la stratégie à suivre afin d’avoir des résultats pérennes dans le temps ?
Le but de cette présentation est de donner toutes les clés de la réussite pour une meilleure prise en charge de nos patients afin de pouvoir les appliquées dès le lendemain dans sa pratique quotidienne.

Transition ortho-implant: comment planifier le calendrier ?

Les traitements pluridisciplinaires demande une attention particulière lors de l élaboration du diagnostic comme du plan de traitement . En effet ils demandent une collaboration efficace, une vision commune des objectifs de la part des praticiens intervenants et une information détaillée, éclairée et renouvelée du patient.
Aux moyens de cas cliniques variés, l'objectif de cette communication est d'essayer de dégager une systématique de calendrier selon la localisation de l'implant , l'âge du patient ,le système orthodontique utilisé et le plan de traitement initial .

Mise en charge et temporisation immédiate pour un succès esthétique

Il existe bien des situations cliniques non négligeables dans les secteurs antérieurs comme postérieurs avec des contraintes esthétiques, fonctionnelles, de confort et psychologiques qui nous amènent à poser l’indication de la mise en charge immédiate associée ou pas à des extractions implantations immédiates.
Les critères de sélection et les approches permettant d’appliquer la mise en esthétique immédiate seront détaillés lors de cette présentation.

Comment limiter le risque de péri-implantite ?

Puisque dans les 10 ans qui suivent la mise en place d’un implant, 1 patient sur 5 va présenter une périimplantite il est indispensable d’essayer de comprendre quels facteurs peuvent limiter ce risque ?
Le profil du patient, ses facteurs de risque mais aussi l’analyse locale du site et, notamment la qualité et la quantité des tissus mous, sont certainement essentiels.
Existe-t-il aussi des précautions lors de l’acte chirurgical ou dans le choix du type d’implant ?
C’est en discutant de tous ces points à considérer qu’une approche raisonnée visant à limiter le risque d’une periimplantite est proposée.

Le stress au cabinet et les patients difficiles

Etre chirurgien dentiste, c’est faire face à de nombreuses situations stressantes, liées d’une part aux nuisances propres du cabinet dentaire et d’autre part, liées à la relation avec des patients parfois difficiles.
En plus, nous devons réaliser nos actes en gardant le contrôle de la situation avec un grand sourire de préférence.
La connaissance du mécanisme d’action du stress va nous permettre de mieux comprendre et de mieux réagir tant dans notre vie professionnelle que privée.
L’abord du patient est aussi déterminant, il passe par la communication qui est au centre d’une bonne compréhension.

Déjeuner - Visite Exposition

1 - L-PRF in the clinic: benefits / shortcomings / limitations

L-PRF: the future for optimal bone & soft-tissue healing??
Leucocyte- and platelet-rich fibrin (L-PRF), a second generation platelet concentrate, is an autologous blood derived product, which can be obtained, quickly and at low cost. L-PRF is produced from peripheral blood, which is immediately centrifuged without any anticoagulant. L-PRF is rich in fibrin, platelets (± 95% of initial blood) and leucocytes (± 50% of initial blood), an can be transformed into strong membranes circa 1 mm in thickness.
L-PRF membranes releases large amounts of growth factors for a long period (up to 7 days). They remain intact for more than 7 days due to a specific polymerization and architecture of the fibrin matrix, and they possess antibacterial effects.
L-PRF membranes offer “significant” and “clinically relevant” advantages in case of: sinus augmentation, ridge preservation, initial osseointegration, soft tissue grafting, etc.… This presentation will show the data of several RCTs, in order to underline the clinical benefits.

2 - Par Où Commencer, Qui, Comment ? « Le partage des connaissances au service du patient »

Le SAHOS fait partie des enjeux majeurs de santé publique par sa fréquence d’une part et ses conséquences sur la qualité de vie, par son risque élevé d’accidents de la route et par son augmentation de morbidité cardiovasculaire d’autre part.
Nous vous proposons de faire le tour de la question au travers de la médecine du sommeil et de comprendre la place de la chirurgie dentaire et de l’orthodontie dans cette discipline de l’enfant à l’adulte.

3 - Greffes sinusiennes – Péri-implantite

Greffes sinusiennes:
- ai-je vraiment besoin de la piezo?
- mieux dessiner le volet pour éviter les perforations
- est-il normal de voir de petites zones radioclaires sur les 3D de contrôle?
- savoir gérer les complications.
Peri-implantites:
- comment réaliser concrètement une implantoplastie?
- la polémique sur les surfaces rugueuses: réalité ou intox?

4 - Apport de l'empreinte optique et du flux numérique dans la mise en esthétique immédiate

La mise en esthétique immédiate fait partie intégrante des traitements implantaires.
En 2016, le flux numériques permet la dématérialisation complète de la chaine numérique, apportant de nombreux avantages à nos traitements, de l’édenté unitaire à l’édenté complet.
Après avoir décrit les différentes étapes du flux numérique en implantologie , nous décrirons les avantages (gain de temps, économie, précision…) de chacune d’entre elles.

5 - Hypnose et sevrage tabagique

Chez les personnes souffrant d’une addiction, nous pouvons observer deux comportements.
Le premier évoque une immobilité ; la personne paraît écrasée par la complexité de ce qui lui arrive.
Le deuxième est un mouvement qui la pousse à consulter.
Ce mouvement est porté de diverses manières. Certains évoquent la raison, d’autres une envie subite de régler ce problème et d’autres encore une nouvelle perception qui les rend disponibles pour changer.
Les motifs sont nombreux et variés. Ils sont mis en avant pour justifier la démarche.
Derrière ce panneau où sont affichés les motivations et les plaintes, il y a un corps qui souffre et qui demande un soin.
Cet appel du corps est une réaction physiologique d’allergie, d’incompatibilité d’avec toute drogue. Longtemps cet appel a été inaudible pour les personnes intoxiquées.
Il y avait une rupture entre une personne et son corps. Le petit « miracle » c’est la relation retrouvée, le contact rétabli. Le corps et sa demande sont entendus ; la guérison peut venir.
Seul le corps a pu juger avec justesse de l’inadéquation entre sa structure et les produits qui lui sont proposés.
Il s’agit d’un corps animal, d’un corps sans pensée. La personne qui vit à l’intérieur s’en était absenté.

6 - La Régénération Osseuse Guidée : Reconstruction d’une crête alvéolaire

Workshop Zimmer-Biomet
La régénération osseuse guidée peut être réalisée de plusieurs façons.
Nous verrons au cours de cet atelier les indications des différents types de reconstruction osseuse et les taux de succès des différentes techniques de ROG.
Le but étant d’avoir une pratique systématisée la moins traumatique possible et associée à des taux de succès à moyen et long terme les plus hauts possible.

7 - Botox et Bruxisme

Prise en charge du bruxisme et des syndromes algodysfonctionnel des articulations temporo-mandibulaires par des injections de toxine botulique dans les muscles masséters.
Les syndromes algodysfonctionnels des articulations temporo-mandibulaires sont une pathologie fréquente pour les chirurgiens-dentistes.
Le bruxisme centré ou excentré est une para fonction délétère pour les articulations temporo-mandibulaires et pour les organes dentaires naturels ou prothétiques, notamment implantoportés.
Après un rappel des différentes pathologies des articulations temporo-mandibulaires et de la sémiologie clinique et radiologique des dysfonctions les articulations temporo-mandibulaires (Luxation méniscale antérieure réductible ou non réductible, luxation condylo- temporale) et du bruxisme (centré ou excentré), les principes de traitement faisant appel à la toxine botulique seront développés avec présentation d’une étude portant sur plus de 3000 patients entre 1995 et 2016, précisant les critères d’inclusion, les indications et les résultats.

8 - Temporisation en Implantologie : une méthode sûre et efficace

De 2008 à ce jour Valérie ROMAIN et Franck MOATTY ont posé au cabinet ZEN plus de 5000 contentions fibrées dont 360 bridges fibrés.
Avec 8 ans de recul sur les premiers bridges fibrés et plus de 10 ans sur les contentions fibrées, ils sont aujourd’hui, à même d’enseigner leur pratique.

A - Laser et traitements parodontaux avancés

Il est des situations cliniques de Parodontites où l’on ne sait plus s’il faut extraire ou se battre.
Extraire peut sembler être la meilleure option thérapeutique, voir la seule, mais elle nous grèvera à jamais de l’attache gingivale et de la proprioception…
En se focalisant sur la gestion des facteurs étiologiques qui conduisent à la destruction du bien le plus précieux de nos arcades, et en décodant les besoins biologiques, occlusaux, et les possibilités chirurgicales assistées du laser Erbium-YAG, ou à l’aide de biomatériaux par exemples, nous allons partager ensemble , les étapes et moyens de traitement de plusieurs patients atteints de parodontites sévères.

B - Aménagement des tissus mous : de la dent à l'implant

Les protocoles conventionnels (lambeau mixte translaté ou greffes épithélio-conjonctives) pour augmenter le tissu kératinisé ou recouvrir les dénudations radiculaires sont-elles toujours d’actualité ?
De nouvelles thérapeutiques chirurgicales associant la greffe de conjonctif enfoui (Tunelisation, Zucchelli) ou l’utilisation de biomatériaux (Membranes, amélognénines de l’email, PRF), permettent-elles à la chirurgie parodontale d’obtenir des résultats plus prédictibles, plus esthétiques et plus fiable dans le temps.
Nous vous présenterons au cours de cet après-midi un panorama complet des possibilités thérapeutiques en relation avec les récessions parodontales et l’aménagement des tissus mous péri-implantaires.

C - Comment recréer ou repulper les papilles

Cette thérapeutique très novatrice repose sur le principe de comblement des rides cutanées en dermatologie générale : lors de l’injection sous cutanée d’AH, les molécules d’AH attirent (captent) les molécules d’eau, cette réhydratation « gonfle » les tissus cutanés on parle de re-pulper les tissus et dans le cas de la dermatologie cette ré-hydratation en profondeur lisse les rides par un effet « mécanique ».
L’AH réticulé semble pouvoir faire gonfler la gencive interproximale résiduelle par absorption de molécules d’eau et ainsi re-pulper les papilles supprimant ainsi les trous noirs très disgracieux surtout dans le secteur esthétique.
Cette Master Class a pour objectif de décrire la technique d'injection d'acide hyaluronique et d'analyser les indications et limites de cette technique.

D - Couronne implanto-portée : L'apport de l'empreinte optique et de la CFAO

Au cours de cette démonstration, nous verrons comment réaliser une empreinte optique sur un pilier implantaire, et comment réaliser en un temps clinique une couronne transvissée en céramique.
Nous discuterons de l'intérêt des empreintes au cours de la chirurgie pour réaliser des piliers provisoires de grande qualité afin de maintenir un comblement osseux ou de préparer une émergence gingivale optimale.

E - Le pilier SSA, au service du protocole d’extraction implantation immédiate

Les protocoles cliniques de la pose des implants et de leur mise en charge ont considérablement évolués depuis le concept initialement décrit par Bränemark.
En effet, la mise en place d’implant immédiatement après extraction est scientifiquement validée tant qu’elle est conduite dans le respect des règles de positionnement tridimensionnel. Pour autant, bien souvent les conditions anatomiques des sites post-extractionnelles peuvent compromettre l’obtention de la stabilité et de la fermeture primaire du site chirurgical.
Nous présenterons à travers cet atelier, un protocole de traitement innovant permettant la mise en place d’un pilier de fermeture d’alvéole (pilier SSA), immédiatement après l’extraction et l’implantation.
Ce pilier de fermeture d’alvéole permet d’offrir de manière prédictible, la procédure d’extraction implantation immédiate dans le secteur postérieur, et d’apporter des bénéfices cliniques pour le patient et pour le praticien tant d’un point de vue chirurgical (suite post-opératoires, temps de traitement, nombre de chirurgie), que prothétique (Profil d’emergence, maintien de l’architecture gingivale).

F - J’éclaircis … donc je soigne De la mise en œuvre de l’éclaircissement à la pérennité d’un sourire sain, donc beau

La masterclass sur l’éclaircissement s’articulera en 3 points :
• Mythes et réalités de l’éclaircissement : enfin comprendre le mode de fonctionnement et la mise en œuvre d’un éclaircissement réussi
• Une bouche saine pour un résultat stable : apprendre au patient qu’hygiène dentaire rigoureuse et pérénité du résultat sont indissociables. Permettre au patient d’améliorer son aspect dentaire grâce à santé buccale et son alimentation ( limitation des acides +++) et role non negligeable de la brosse électrique dans le maintien de l'éclat obtenu.
• Manipulation : TP gouttières

G - Implantation immédiate de sites infectés endodontiquement et parodontalement

Les infections d’origine endodontique et parodontale sont le plus souvent traitables et ne condamnent pas la dent. Ce n’est que rarement, si toutes les possibilités de traitements conservateurs sont épuisées et se révèlent infructueuses, que l’extraction pourra alors être envisagée. Puis il faudra décider à quel moment poser l’implant au niveau du site atteint. Est-il toujours nécessaire de différer l’implantation ? Ou est-il possible d’implanter immédiatement après l’extraction ? Quid des bactéries potentiellement présentes sur le site ? Et du pronostic de l’implant ?
Cette Master Class, après un rappel sur les spécificités inhérentes aux différents types d’infections endodontiques et parodontales, présentera le consensus qui se dégage aujourd’hui au sujet de l’implantation immédiate dans les sites infectés. Les attitudes thérapeutiques à adopter en présence de ces sites seront également discutées à la lumière de la littérature scientifique la plus récente. Des cas cliniques illustreront les propos et favoriseront les échanges entre participants.

Intervenants

Tarifs de l'événement

Nom du billetPrix TTC
Chirurgien-Dentiste 260,00 €
Etudiant(e)90,00 €
Assistant(e)90,00 €
Prothésiste90,00 €

Personne à contacter

  • Audrey ou Radhia
  • 5 Rue Suger
    75006 Paris
    France

Commentaires

Pas de commentaires pour le moment