Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, ABCDENT utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.J'accepte En savoir plus

Show
Show

Best of Implantology 2020
21 réponses essentielles pour comprendre l'implantologie d'aujourd'hui

ABCDENT
Paris
Mars
26
Du 26 au 26 Mars 2020
09:00 - 17:30


Congrès exceptionnel organisé en association avec l'AUI - Association Universitaire d'Implantologie - Paris Garancière

Devant le succès rencontré pendant L’édition 2019 qui affichait complet, nous reprenons la formule de l’année passée avec une nouvelle édition et 20 conférenciers renommés qui aborderont les thèmes incontournables en implantologie orale issus de leurs expériences, cas cliniques à l'appui.


Vidéos



Liens et documents


Toute la programmation

Jeudi 26 Mars 2020

Angulation sous-crestale: une innovation qui change tout dans le secteur antérieur (Philippe KHAYAT)

Dans le secteur antérieur, à chaque fois que cela est possible, nous privilégions la réalisation plus simple et plus confortable d'une couronne transvissée.
Pour permettre ce choix prothétique, l'axe de l'implant doit être redressé et ceci n'est pas toujours compatible avec l'anatomie.
Un fabricant nous propose une innovation qui réconcilie critères prothétiques et anatomiques.
Nous avons testé pour vous.

Comment parfaire l’esthétique du sourire : Toujours en rose ! (Virginie MONNET-CORTI)

La visibilité du rose (la gencive) lors du sourire naturel et forcé, la santé parodontale, le contour gingival, la ligne esthétique gingivale, la présence des papilles vont permettre d’établir un score d’esthétique gingivale, de déterminer les origines de la disharmonie et les traitements envisagés.
Nous verrons à travers de nombreux cas cliniques comment, et à quel moment du plan de traitement global, la chirurgie plastique parodontale additive ou soustractive peut modifier l’aspect et la morphologie gingivale afin de rétablir un sourire harmonieux.
En nous basant sur la nouvelle classification des récessions gingivales nous proposerons un arbre décisionnel permettant de choisir la meilleure technique chirurgicale de recouvrement.
Notre objectif esthétique rose et les attentes du patient devraient être atteint avec des plans de traitement « sur mesure » pouvant consister en une approche purement parodontale ou associant les autres disciplines odontologiques comme la dentisterie esthétique (cosmétique) et l’orthodontie.

Élévation du plancher sinusien par voie crestale (Serge VERDIER)

La pose immédiate d’implants dans le maxillaire postérieur par élévation du plancher sous sinusien est un avantage indiscutable dans un plan de traitement qui pourrait initialement compter plusieurs temps opératoires.
Malheureusement dans ce contexte, le soulevé de sinus par voie crestale n’est pas à la portée de l’implantologiste débutant. Lorsque la technique est bien maitrisée, toutes les références bibliographiques sur cette procédure, s’accordent pour conclure à une fiabilité au moins équivalente à celle du sinus lift par voie latérale.
Le protocole opératoire bien que relativement ancien, a été complété à plusieurs reprises par des variantes dont certaines s’abstiennent d’adjoindre un biomatériau.
Nous rappellerons donc ces différentes techniques et apporterons l’éclairage de notre recul clinique.

Espaces réduits et agénésie des incisives latérales maxillaires: strategies 3D pour le placement d’implants étroits (Catherine RIVIERE)

L’agénésie de l’incisive latérale maxillaire affecte l’esthétique du sourire ainsi que le guidage en propulsion et diduction.
En cas de décision thérapeutique d’ouverture des espaces, une des solutions prothétiques est la mise en place d’implants unitaires.
Ceci présente un certain niveau de complexité en fonction:
- du volume osseux faible et de l’espace disponible souvent étroit
- du biotype parodontal
- de la ligne du sourire
- de la gestion de la temporisation
- de l’âge d’implantation
Le guide numérique, issu de la planification 3D et du projet prothétique, permet de relever le challenge particulièrement délicat du positionnement tridimensionnel de l’implant dans un espace étroit.

Expérience face aux Nouvelles Technologies dans le traitement unitaire du maxillaire antérieur (Anne BENHAMOU)

Les nouvelles technologies nous offrent aujourd'hui des perspectives grandissantes et de plus en plus sures pour assurer la réussite de traitements implantaires.
Qu'en est-il du secteur esthétique où l'expérience du praticien a une importance capitale ?
Quelles sont les limites des projets virtuels et de la CFAO dans une zone où les patients sont si exigeants ?
La balance bénéfices/risques doit être évaluée en terme de temps, de sécurité, de précision et bien-sûr de réussite.

Gestion optimale de l’alvéole d’extraction et profil d’émergence (Jacques BESSADE)

En pratique odontologique quotidienne, on s’est longtemps contenté d’extraire les dents perdues sans tenir compte du devenir du volume alvéolaire.
On sait maintenant qu’une résorption tri dimensionnelle est inévitable.
Les répercussions de cette résorption peuvent être lourdes de conséquences, tant au plan opératoire, qu’au plan fonctionnel, esthétique ou prothétique. Nous passerons en revue les situations cliniques dans lesquelles le comblement alvéolaire post-extractionnel prend tout son sens.
Nous verrons quels sont les matériaux les mieux indiqués selon l’objectif poursuivi. Enfin nous dirons quel protocole mettre en place pour un résultat optimal et reproductible.

Implants et gencive: le défi ! (Corinne LALLAM)

La présence de gencive est un facteur de stabilité et de longévité des implants.
La qualité des tissus mous est un challenge à chaque étape pour assurer un résultat esthétique et biologique de qualité.
Les techniques chirurgicales ont évoluées pour répondre à ce défi.
Pourquoi et comment faut il gérer la gencive autour des implants ? Pour quels résultats ? Résister à l’inflammation, assurer une intégration esthétique optimale, ralentir le vieillissement, autant de challenges auxquels la gencive doit répondre.

L’apport du Numérique en implantologie (Jacques ATTIAS)

Le flux numérique investit inexorablement la dentisterie et plus particulièrement, l’implantologie.
Si d’aucuns s’interrogent encore sur l’opportunité d’intégrer le flux numérique, cette présentation illustre à travers quelques cas cliniques classiques comment ces nouveaux outils vont améliorer notre pratique implantaire au profit d’une précision et d’une qualité de soins accrues.
Mais à quel prix ?

La Régénération Osseuse Hybride: vers un nouveau Gold Standard (Georges KHOURY)

La greffe autologue est considérée comme le gold standard en termes de reconstruction osseuse.
Les taux de survie implantaires (et non les taux de succès) sont la base fréquente de cette évaluation.
Toutefois l’hétérogénéité des défauts osseux reconstitués, pose une problématique de cohérence. Ainsi un maxillaire atrophié nécessite une reconstruction en dehors du couloir osseux, alors qu’une dent unitaire, à l’autre bout de la chaine, présente un défaut encastré.
Ainsi le potentiel osseux ne s’exprime pas de la même façon et la stabilité osseuse issue de la stimulation desmodontale des dents adjacentes, fausse la donne.
Par ailleurs, l’évaluation des taux de survie et des taux de succès se base essentiellement sur des images rétro alvéolaires. Cette information est insuffisante pour juger de la stabilité transversale de la correction osseuse.
Ainsi, dans les greffes autologues et dans les suivis à long terme les données de stabilité sont quasi inexistantes et rarement validées par des mesures en trois dimensions.
Les régénérions osseuse hybrides, contenant un biomatériau faiblement résorbable, présentent dans notre expérience, une stabilité dimensionnelle que nous évoquerons au long terme dans cette conférence.

Le défi des réhabilitations complètes maxillaire, intérêt d’une Check list (Harmik MINASSIAN)

Le nombre de patients édentés maxillaire ou en voie de l’être est en constante progression.
Ces patients souhaitent dans leur grande majorité une solution fixée, rapide à mettre en place et qui réponde à leurs attentes esthétiques.
Les progrès dans le domaine de l’implantologie (design, état de surface,…) assurent de nos jours des taux de succès très élevé quelque soit la localisation géographique de l’édentement. Toutefois, les contraintes et les impératifs ne sont pas comparables, qu’il s’agisse d’un édentement total mandibulaire ou maxillaire.
Dès lors, la réussite implanto-prothétique de ces traitements devient un vrai défi à relever au quotidien, car une mauvaise analyse pré-opératoire risquerait de compromettre le résultat final de façon irréversible.
Lors de cette séance, et à travers une check-list très didactique, nous verrons comment prendre en considération l’ensemble des paramètres indispensables au succès de ce type de traitement.
Ce succès passe par l’acquisition des données, l’analyse esthétique, la transmission de ces informations au laboratoire, la définition du projet prothétique jusqu’au mock-up, la réalisation d’un guide chirurgical et la préparation de dents provisoires dans les cas de mise en charge immédiate.

Les obligations médico-légales du praticien dans les traitements multidisciplinaires en prothèse implantaire : comment se répartissent les responsabilités en cas d’échec ? (Patrick SIMONET)

De l’avis de tous les assureurs, les dernières statistiques établies en 2019 montrent une forte progression des mises en causes des praticiens.
Le taux moyen de sinistralité est aujourd’hui supérieur à 6 % avec une augmentation de près de 55 % ces cinq dernières années.
Ces chiffres en constante augmentation, sans être alarmants, montrent bien une évolution contestataire de la relation praticien/patient dès que surgit un problème.
Tout praticien sera un jour confronté à une demande de réparation de la part d’un de ses patients, et ce, quelle que soit la qualité, la situation géographique ou la spécificité de son exercice professionnel. Il faut donc y être préparé tant sur le plan administratif que personnel afin de faire face, paisiblement, à une relation patient/praticien devenue tout à coup conflictuelle et déstabilisante.
En effet, si certaines demandes sont anecdotiques et peuvent être facilement argumentées, d’autres sont totalement irréelles, voire psychotiques et difficilement gérables. Aujourd’hui et contrairement à ce que l’on pourrait croire, la complexité de certains traitements multidisciplinaires ne dilue pas la responsabilité de chaque intervenant en cas d’échec.
L’objectif de cette présentation est de vous préparer à faire face, le plus sereinement possible, à une situation inéluctable : une contestation ou demande de réparation d’un préjudice supposé ou réel.

Le traitement parodontal raisonné jusqu’aux implants (Christine GENON-ROMAGNA)

En 2000, nous proposions le traitement parodontal raisonné, signifiant que la parodontologie devait être comprise et pratiquée de manière inclusive dans une prise en charge pluridisciplinaire des cas complexes, prenant en compte l’infection bactérienne, les migrations dentaires, les surcharges, la sélection des piliers de bridges étendus, le pronostic à long terme.
En 2020, nous considérons que ce traitement parodontal doit être raisonné jusqu’à l’usage des implants, avec comme priorité certes la préservation de la denture naturelle, mais aussi le recours aux implants dans les meilleures conditions tissulaires possibles et dans le souci du meilleur pronostic parodontal et implantaire pour des patients considérés dans leur globalité corporelle et psychique.

Mise en charge immédiate bi-maxillaire et chronologie de traitement (Marie PHILBERT)

Quelle attitude adopter face à la présence d’une canine incluse au niveau du site d’implantation ?
Compte tenu de l’absence de consensus scientifique sur le concept d’intégration minérale, mais tenant compte également des nombreux cas cliniques publiés depuis 10 ans est-il possible d’établir une guide line permettant d’effectuer un choix raisonné sur la possibilité d’une implantation trans-corono-radiculaire ?

Mise en place d’un implant à travers une canine incluse : une question de feeling? (Isabelle KLEINFINGER)

Ce cas clinique de bridge complet transvissé avec fausse-gencive, maxillaire et mandibulaire, présenté étape par étape illustre le bénéfice apporté par un plan de traitement implanto-prothétique rationnel.
A ce titre, la chronologie et les modalités thérapeutiques retenues contribuent à la réussite du traitement attestée par l’adéquation entre la planification implanto-prothétique initiale et le résultat final.

One tooth- One time (Amélie MAINJOT)

L’avènement des technologies numériques et l’apparition des composites CFAO, particulièrement les PICNs ou « céramiques hybrides », permet de mettre en œuvre de nouvelles stratégies thérapeutiques sur dents et sur implants.
En particulier les propriétés spécifiques des PICNs ont permis de proposer, dans le cadre des édentations unitaires postérieures, un protocole innovant de mise en charge de l’implant le jour-même avec la couronne définitive, en occlusion (One tooth- One time, Lambert & Mainjot 2017). Toujours à l’étude, les résultats de ce nouveau type de traitement sont très prometteurs.

Péri-implantites : comment conserver nos implants le plus longtemps possible ? (Corrine TOUBOUL)

Les péri-implantites sont un sujet d’inquiétude. Les premières publications montraient une prévalence importante et un pronostic pessimiste quant au traitement de cette pathologie.
Cette présentation montrera notre démarche fondée sur les données de la littérature mais aussi sur notre expérience clinique pour aborder cette complication, la prévenir, et la stabiliser.

Prothèse amovible partielle stabilisée sur implant (PAPSI) : est-ce si facile ? (Hélène CITTERIO)

La stabilisation d’une prothèse amovible partielle par implant (PAPSI) est proposée depuis quelques années comme une alternative de moindre coût dans le cadre d’une réhabilitation esthétique et fonctionnelle globale.
Il convient alors d'associer les contraintes biologiques et mécaniques de la pratique implantaire à celles de la prothèse amovible.
Nous ferons le point des recommandations qui émergent de la littérature pour optimiser ce choix thérapeutique.

Réussir les grandes réhabilitations sur implants: Proposition d’un protocole (Marwan DAAS)

L’application d’une démarche systématisée est une réelle nécessité dans le traitement
implantaire de grande étendue (Analyse occlusale et esthétique, choix du design de l’armature et matériaux de restauration antagoniste) .
Les restaurations « Full-Zircone » ont subi une grande évolution et présente de nombreuses avantages sur le plan biologique, mécanique, et esthétique.
Néanmoins leur utilisation nécessite une très grande rigueur tout le long de la chaîne prothétique, de l’empreinte en passant par les différentes étapes de réalisation jusqu'à la mise en place, l’équilibration et le polissage.
Enfin, la stabilité à long terme des implants et la pérennité de ces restaurations complètes en zircone peuvent être réalisées lorsque tous les facteurs clés de réussite ont été identifiés.
Le but de cette présentation est de vous proposer un protocole qui vous permet de réaliser les restaurations de grande étendue avec sérénité.

Réussir ses comblements post-extractionnels : step by step (Eric NORMAND)

Ne pas combler induit une perte de chance ? Les études convergent progressivement vers la preuve de l’efficacité des comblements osseux post-extractionnels : il vaut mieux mettre en oeuvre les conditions nécessaires permettant d’éviter ou de limiter la lyse alvéolaire plutôt que d’avoir à reconstruire a posteriori de l’extraction.
Cependant, aucun consensus ne semble encore se dessiner quant à la meilleure technique ou au meilleur matériau.
Nous verrons, pas à pas, un protocole simple à mettre en oeuvre et qui a fait ses preuves pour des résultats reproductibles et pérennes.

Sinus lift: gestion des complications (Maxime BOUVARD)

Le Sinus Lift est une chirurgie d’augmentation osseuse fiable et prédictible qui permet la mise en place d’implants dentaires dans le maxillaire postérieur atrophié.
Mais il y a des facteurs de risque qui peuvent entraîner un saignement, une perforation de la membrane de Schneider ou une infection.
L’analyse de la littérature, l’examen rigoureux du patient ainsi que l’expérience du praticien sont des éléments qui permettront d’anticiper ces facteurs de risque, et de gérer une complication lorsqu’elle survient.



Liste des tarifs

Nom du billetPrix TTC
Tarif pauses et déjeuner comprisDu 01 janvier 2020 au 26 mars 2020300,00 €
Tarif Early Bird, pauses et déjeuner comprisDu 01 octobre 2019 au 31 décembre 2019250,00 €

Personne à contacter

  • Joseph LIPOWICZ
  • 72 Avenue Parmentier
    75011 Paris
    France

Commentaires

Pas de commentaires pour le moment

Show
Lieu de l'événement
  • Maison de l'Artisanat
  • 12 Avenue Marceau
    75008 Paris
    France
Voir la carte
  • Maison de l'Artisanat
  • 12 Avenue Marceau
    75008 Paris
    France